Les adolescentes 2.0s

Quiconque est quelque peu observateur a forcément remarqué le changement qui s'est opéré petit à petit chez les jeunes filles âgées de 14 à 18 ans tant au niveau de leur comportement que de leur apparence. Calquant le mode de vie des "springbreakers" américaines que l'on découvre dans le film "Spring Breakers"* réalisé par Harmony Korine et sorti en salle le 6 mars 2013, ces adolescentes 2.0 sont à mille lieues des jeunes filles fragiles et souvent complexées franchissant un cap difficile entre l'adolescence et la vie adulte qu'ont connues les générations précédentes : ces nouvelles adolescentes grimmées en lolitas provocantes et délurées se mettent en danger à la moindre occasion pour ressembler à leurs idoles coûte que coûte.


Il suffit de se balader un samedi après-midi dans les rues piétonnes d'une grande ville française pour faire ce constat : des groupes de jeunes filles à peine vêtues criant, fumant, buvant et crachant s'approprient l'espace public sans la moindre considération pour ceux qui croisent leur chemin au point que les personnes âgées en ont désormais plus peur que des SDF et leurs chiens...


Béatrice Copper-Royer, une psychothérapeute spécialiste de l'adolescence, explique dans son ouvrage intitulé "Vos enfants ne sont pas des grandes personnes" et publié chez Albin Michel que ces nouveaux comportements peuvent être attribués au fait que la période de l'enfance est de plus en plus écourtée ce qui conduit les préadolescentes à adopter trop tôt des attitudes d'adulte, notamment en matière de féminisation et de sexualisation.


Cette sexualisation précoce est évidemment une importante source d'inquiétudes pour les parents qui se trouvent bien souvent totalement désemparés face à une telle attitude de la part de celles qui ne sont encore que des enfants.


Les origines de cette sexualisation précoce


La sexualisation précoce des jeunes adolescentes est indiscutablement liée au phénomène d'hypersexualisation que l'on rencontre dans nos sociétés occidentales et qui tend à banaliser la représentation de la sexualité, véhiculée notamment par les différents médias (presse, télévision, radio et internet).


Le corps de la femme est régulièrement utilisé à des fins publicitaires pour vendre tout et n'importe quoi ce qui, en surexposant les préadolescentes à ces images de femmes toujours plus sexy, toujours plus hot, les conduit à adopter le même comportement par mimétisme, de peur de ne pas être acceptées par la société.



Pour approfondir le sujet, notamment si vous êtes parents de filles préadolescentes, vous pouvez lire cet excellent outil de soutien élaboré par le "Y des femmes de Montréal" en collaboration avec l'Université du Québec à Montréal :
Sexualisation précoce : Guide d'accompagnement pour les parents des filles préadolescentes.



* "Spring Breakers" : drame réalisé par Harmony Korine (scénariste de "Kids" réalisé par Larry Clark en 1995, réalisateur de "Gummo" en 1997 et de "Julien Donkey Boy" en 1999) avec James Franco, Vanessa Hudgens et Selena Gomez.



[Source : Les nouvelles jeunes filles se dévoilent]